Tu es sans doute aussi passée par là, non ? De devoir créer un truc, mais te perdre en route tout en ressentant de la satisfaction.

La bonne intention

Pourtant, tu fais des choses très utiles. Tu vis ce sentiment de faire ce qu’il faut, tu penses même que c’est une nécessité.

Pour toi,  ce que tu as devant toi n’est pas encore assez bien, assez fourni, assez à jour, assez bien pensé. As tu déjà vécu cela?

Actuellement, je veux démarrer une nouvelle série de vidéos en ligne sur le leadership transformationnel, mon truc, le cœur central de tout ce que je fais depuis plus de vingt ans.

Et je suis attirer par apprendre de nouvelles nuances et valider mes principes. Du coup je lis, je surfe, je check, je double-check mes sources, des modèles, des théories … Et comme je trouve pas ce que je cherche, je cherche encore.

Délectable et Intéressant.

Oui, mais…

En vrai, je n’avance pas

Alors que je me plaignais [un peu] à mon mari de ne rien trouver d’excitant (mon mari est toujours là quand il faut me motiver) me demande

« Tu connais les « Fantasy Games? »

Ma curiosité est au taquet : un jeu vidéo?

Non? C’est quoi ? Des fantasmes? Explique !

C’est un truc qui bloque la créativité, j’ai lu ça dans un blog ».

4 syndromes

Il y a quatre sortes de « fantasy game » qui freinent l’accouchement créatif,  C’est comme un programme informatique, un algorithme qui dirait : « Si tu veux créer —alors fais ça avant »

Et tu te comportes comme si tu n’en avais pas en suffisance pour créer ce que tu as à créer.

On adooore son syndrome et… on s’y perd!

Les voici:

  1. Le syndrome du savoir
  2. Syndrome de l’outil
  3. Syndrome du processus
  4. Syndrome de la maintenance

« Dans mon cs c’est clair: j’ai le syndrome de la maintenance!

et il éclate de rire! (il est en IT) et toi ? »

Moi? Je confesse : emmagasiner du savoir. Je préfère lire et apprendre que de faire du sport !!
Apprendre et capter comment les autres réfléchissent me donne l’élan dans la compréhension du monde, c’est pourquoi j’ai choisi comme métier de transmettre.  

ET en même temps, quand je dois matérialiser le résultat de r, je patine un moment.

Maintenant que j’ai démasqué le Gremlins qui me pousse à apprendre sans répit, je vais devoir agir..

La Dom Smart, sise dans mon cerveau exécutif, la partie brillante qui me veut du bien , me dit :

Tu as assez de références, Sans doute même trop.
Je crois que tu as tout ce qu’il te faut pour créer tes modules » ! 
Oui. C’est certain.

Pause.

Respiration.

Mantra 1:

Lâcher prise sur le résultat, concentration sur l’exécution,

Mantras 2

Produire avant de consommer.

Maintenant, je ressens de la satisfaction, issue de la sérotonine, pas du plaisir éphémère et addictif de la dopamine.

À toi maintenant !

Que cherche-tu a produire, mais qui restes en plan ?

Quel est ton syndrome qui tourne en boucle ? de plus de savoir, plus d’outils, plus de processus parfaits ou plus de maintenance ? Reconnais ton pattern préféré. Cajole-le. Dis lui merci. Et remplace-le. Ris de toi avec bienveillance. Regarde de l’autre côté : tu as tout ce qu’il faut ?

Lâche prise sur le résultat et fais ce que tu sais faire.

C’est TA contribution!

Get your free content!

Get your free content!

Join my community and get your free course

You have Successfully Subscribed!